Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
christian-camerlynck.over-blog.com

Encore une fin de semaine riche en émotions.

4 Octobre 2010 , Rédigé par christian-camerlynck.over-blog.com Publié dans #A Corps Voix

Pour le Capitole de Toulouse nous allons dans des quartiers, sensibiliser à "La voix" un public, loin de l'Opéra  .

Cette chose si mystérieuse, si forte, si sensible, si fragile aussi et si méconnue que la Voix Humaine.

 

Les gens qui répondent à la proposition des responsables du Capitole, arrivent chargés d'émotions et souvent de souffrances d'avoir été rejetés par des professeurs de musiques, des responsables de Chorale, des instituteurs qui voulaient qu'ils chantent mais n'avaient pas les ressources, les compétences pour les accompagner à trouver les moyens, de chanter "Juste".

Les réactions de l'entourage, de parents, d' enseignants ont installés des croyances : je chante faux, Je n'ai pas d'oreilles, j'ennuie les autres... Je ne m'autorise même plus à chanter pour moi à écouter même de la musique...

 

Notre mission commence ici. Tout faire pour rompre les schémas installés et tenter de modifier par l'Expérience et l'Exploration, ces croyances négatives.

 

J'aime travailler avec Isabelle Gordien et Laurent Aichhorn. Nous partageons la même philosophie, la même volonté d'accompagner l'AUTRE dans sa recherche de SA voix... De ce que nous pouvons faire avec l'intrument de musique si personnel qu'est le Corps. Avec Isabelle, chanteuse, et Laurent musicien, nous n'arrivons pas avec un programme à transmettre. Nous écoutons. D'abord écouter les Voix, synchroniser avec elles puis avec quelques outils que nous connaissons, parce que nous les avons déjà exprérimentés, et surtout avec les outils que nous inventons sur place grâce aux participants nous avançons à l'exploration de ce fleuve intime qu'est la Voix de la personne en face de nous, avec nous. Le travail sur le corps modifie les couleurs, la texture, les graves et les aigus, la profondeur et la largeur du chant de l'être. Nous apercevons des paysages sonores qui composent une partie de la personne.  Pas besoin de raconter les évènements d'une vie, d'entrer dans les anecdotes joyeuses où dramatiques. Elles sont imbibées dans chaques sons du chant. Elles appartiennent à la beauté du chant de l'être à l'instant même où il chante, Ici et Maintenant.


Comment partager ces moments exceptionnels que sont ces instants où la voix chantée, jusqu'alors silencieuse où fatiguée, où accidentée émet des sons jusqu'alors insoupçonnés? Comment décrire ces visages qui se transforment, les regards qui se mettent à briller de bonheur ? Les épaules et les dos si tendus qui se relâchent et laissent alors, le chant puissant de l'Être comme s'échapper, sans résistance, du corps de cette Femme, de cet Homme, là, en face de nous.

 

BOULEVERSANT. Oui Vraiment bouleversant,  bouleversant préjugés et croyances.

Comment est- ce possible de ne pas comprendre, de ne pas admettre que l'essentiel de l'apprentissage de la musique n'est pas dans le solfège où dans la technique d'un instrument. Que le premier instrument de musique est le Corps Humain.

En sortant du ventre de sa mère l'Être humain commence par chanter. Son cri, ses pleurs peuvent se mettre en notes sur une Portée. Mais c'est d'abord  une Être par sa voix qui s'exprime. AU son, à la complainte, aux couleurs des gazouillis où des pleurs, la mère apprend à connaître les désirs de l'enfant... Il n'y a qu'un langage alors et ce langage est universel : LA VOIX. sans grammaire ni vocabulaire... Ce n'est qu'apès, longtemps après et par mimétisme d'abord que nous apprenons des mots, à associer les mots, à entrer dans nos cultures et que celles-ci deviennent différentes suivant l'endroit où l'on se trouve sur la planète.

 

Quand donc, ceux qui ont la prétention d'Eduquer comprendront-ils  que l'ART est au service de l'Humain.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article