Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
christian-camerlynck.over-blog.com

Le mystère et la magie de La voix humaine ou l'ART au service de l'Humain

10 Septembre 2013 , Rédigé par christian-camerlynck.over-blog.com Publié dans #A Corps Voix

Il y a 22 ans à la demande de l'association de tourisme familiale Renouveau, et de Guislaine Gouby alors directrice du Théâtre Edwige Feuillère de Vesoul, j'ai créé les premiers ateliers de Pratique amateurs de Chansons.

Je ne pensais pas alors que, tant d'années plus tard, nous aurions notre propre structure: A Corps Voix, que l'équipe s'agrandirait, que l'on ferait appel à notre expérience. Que plusieurs milliers de personnes participeraient à nos ateliers et stages, que nous serions des acteurs des 5 premières éditions du festival " Faites de la Chanson à Arras", que nous intègrerions une Coopérative de spectacle Vivant Solentiname. Grâce à la mutualisation des moyens et des personnes, les comédiens, musiciens et chanteurs qui particpent à Solentiname serait sollicité par l'Hopital de Troyes pour des actions artistiques au service des soins paliatifs, que des stages s'organiseraient partout en France.

J'aimerais reprendre un article écrit il y a quelques temps à propos d'une expérience forte et unique à Toulouse. Nous ne sommes pas spécialistes de l'art Lyrique mais c'est à nous, artisans de la chanson, que Frédéric Chambert directeur artistique de l'Opéra a demandé de proposer et mener un travail sur la Voix dans des Quartiers populaires de Toulouse. Nous nous sommes appuyés essentiellement sur le patrimoine chanson que nous connaissons. Si la technique du chant lyrique et du chant populaire est certes différente il n'en demeure pas moins que l'instrument de musique dans les deux cas et la Voix et le Corps humain.

 

Pour le Capitole nous sommes allés dans des quartiers, sensibiliser à "La voix" un public, loin de l'Opéra.

Cette chose si mystérieuse, si forte, si sensible, si fragile aussi et si méconnue qu'est la Voix Humaine.

 

Nous avons redécouvert une fois de plus que les gens qui répondent à la proposition des responsables du Capitole, arrivent chargés d'émotions et souvent de souffrances d'avoir été rejetés par des professeurs de musiques, des responsables de Chorale, des instituteurs qui voulaient qu'ils chantent mais n'avaient pas les ressources, les compétences pour les accompagner à trouver les moyens, de chanter "Juste". Je dis redécouvert parce que depuis 1991 année des premiers stages, les premiers participants étaient des enseignants en souffrance vocale, et une majorité de personnes qui avait été exclus de toute pratique du chant. J'avais eu l'intuition que chacun avait un jour rêvé de chanter accompagné par un musicien. Intuition confirmée!

 

(Aucune formation de base n'est donnée aux instituteurs et professeurs de l'Education. Les maitres de choeurs sélectionnent, auditionnent des Voix en fonction de leurs besoins et des nécessités des oeuvres. Les classes de chant, même si une évolution est en cours s'adressent encore essentiellement à des candidats pour le lyrique ou à des candidats d'une professionnalisation dans le spectacle)

Les réactions de l'entourage, de parents, d' enseignants ont installés des croyances :" je chante faux, Je n'ai pas d'oreilles, j'ennuie les autres... Je ne m'autorise même plus à chanter pour moi même dans ma salle de bain, à écouter même de la musique..."

 

Notre mission commence ici. Tout faire pour rompre les schémas installés et tenter de modifier par l'Expérience et l'Exploration, ces croyances négatives.

 

J'aime travailler avec Isabelle Gordien et Laurent Aichhorn. Nous partageons la même philosophie, la même volonté d'accompagner l'AUTRE dans sa recherche de SA voix... De ce que nous pouvons faire avec l'intrument de musique si personnel qu'est le Corps. Avec Isabelle, chanteuse, et Laurent musicien, nous n'arrivons pas avec un programme à transmettre. Nous écoutons. D'abord écouter les Voix, synchroniser avec elles puis avec quelques outils que nous connaissons, parce que nous les avons déjà exprérimentés, et surtout avec les outils que nous inventons sur place grâce aux participants, nous avançons à l'exploration de ce fleuve intime qu'est la Voix de la personne en face de nous, avec nous. Le travail sur le corps modifie les couleurs, la texture, les graves et les aigus, la profondeur et la largeur du chant de l'être. Nous apercevons des paysages sonores qui composent une partie de la personne.  Pas besoin de raconter les évènements d'une vie, d'entrer dans les anecdotes joyeuses où dramatiques. Elles sont imbibées dans chaques sons du chant. Elles appartiennent à la beauté du chant de l'être à l'instant même où il chante, Ici et Maintenant.


Comment partager ces moments exceptionnels que sont ces instants où la voix chantée, jusqu'alors silencieuse où fatiguée, où accidentée émet des sons jusqu'alors insoupçonnés? Comment décrire ces visages qui se transforment, les regards qui se mettent à briller de bonheur ? Les épaules et les dos si tendus qui se relâchent et laissent alors, le chant puissant de l'Être comme s'échapper, sans résistance, du corps de cette Femme, de cet Homme, là, en face de nous.

 

BOULEVERSANT. Oui Vraiment bouleversant,  bouleversant préjugés et croyances.

Comment est- ce possible de ne pas comprendre, de ne pas admettre que l'essentiel de l'apprentissage de la musique n'est pas dans le solfège où dans la technique d'un instrument. Que le premier instrument de musique est le Corps Humain.

En sortant du ventre de sa mère l'Être humain commence par chanter. Son cri, ses pleurs peuvent se mettre en notes sur une Portée. Mais c'est d'abord  une Être par sa voix qui s'exprime. AU son, à la complainte, aux couleurs des gazouillis où des pleurs, la mère apprend à connaître les désirs de l'enfant... Il n'y a qu'un langage alors et ce langage est universel : LA VOIX. sans grammaire ni vocabulaire... Ce n'est qu'apès, longtemps après et par mimétisme d'abord que nous apprenons des mots, à associer les mots, à entrer dans nos cultures et que celles-ci deviennent différentes suivant l'endroit où l'on se trouve sur la planète.

 

Quand donc, ceux qui ont la prétention d'Eduquer comprendront-ils que l'ART est au service de l'Humain.

 

LE CHANT DES HOMMES

leurs chants sont plus beaux que les hommes,
plus lourds d'espoir,
plus tristes,
et plus longue est leur vie.

Plus que les hommes j'ai aimé leurs chants
J'ai pu vivre sans les hommes
jamais sans les chants ;
il m'est arrivé d'être infidèle
à ma bien aimée,
jamais au chant que j'ai chanté pour elle ;
jamais non plus les chants ne m'ont trompé.

Quelle que soit leur langue
j'ai toujours compris les chants.

En ce monde,
de tout ce que j'ai pu boire
et manger,
de tous les pays où j'ai voyagé,
de tout ce que j'ai pu voir et entendre,

de tout ce que j'ai pu toucher
et comprendre,
rien, rien
ne m'a rendu jamais aussi heureux
que les chants, les chants des hommes...

écrit le 20 septembre 1960
 Nazim HIKMET
extrait du recueil "il neige dans la nuit

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article